Point Rouge Gallery
 

21 rue Carnot - Saint-Rémy-de-Provence
Tel : 33 (0) 490 211 961

  • Facebook Clean

Jean-Christophe Ballot

On aurait tort d’imaginer l’œuvre de Louis de Grandmaison sous l’angle obtus de l’abstraction géométrique. Certes on y trouvera à la fois lignes structurantes et couleurs contrastantes, mais on sera d’abord attiré par la liberté avec laquelle le peintre réinvente sans cesse un motif qui lui est propre et qu’il n’a de cesse de reprendre et de réinventer.
Comme souvent, il faut prendre son temps face à cette peinture afin d’en saisir toute la nuance. Car Grandmaison construit, attend, reprend, construit de nouveau sur la toile, chaque ligne structurant la suivante, dans un jeu quasi sans fin. Ici les courbes montent sur les droites, les transpercent, les étayent, créent la circulation du regard.
Le but est de trouver l’équilibre, l’harmonie du tracé tout autant que de la couleur, ce qui fera que le tableau tient, architecturé et presque architectonique ; que l’on ne peut ni lui ajouter ni lui enlever quoi que ce soit sous peine que tout s’écroule, que tout soit à refaire.
Vingt fois sur le métier dit le poète. Louis de Grandmaison ne fait que cela. Vingt fois, cent fois… Mille fois si on le laissait faire, en quête du tableau parfait qui résumera tous les autres.
Jean-Daniel Mohier